Coupleur Tesla - sogimax-190217.fr

Aller au contenu

Menu principal :

Coupleur Tesla

Réalisations

Réalisation d’un coupleur d’antenne TESLA     Article paru dans la revue Radiofil No: 27
(‘Loose coupler’ en anglo-saxon)

But :
En vogue dans les années 20, surtout outre Atlantique ce montage permettait  l’amélioration de la sélectivité d’un étage d’entrée d’un récepteur, poste  à galène ou à tube.
Une inductance  de diamètre 80 mm coulisse dans une inductance de diamètre 100 mm. Le couplage entre les 2 inductances est maximal lorsque la bobine de petit diamètre est complètement enfoncée dans celle de grand diamètre, complètement sortie le couplage est minimal. La sélectivité ainsi que les pertes varient  avec  le couplage. (Voir la théorie de circuits couplés).


Flasques :
114x114x14 mm en bois de chêne .
La première flasque possède une gorge circulaire de 100 mm de diamètre de largeur 5 mm et de profondeur 6 mm pour recevoir le tube mandrin de la grande bobine. Cette gorge peut se faire à l’aide d’un trépan.
La deuxième flasque possède une gorge identique à la première et un trou de diamètre 85 mm. Il est prudent que le perçage du trou se fasse après la gorge, question de pratique de centrage. Des inserts pour vis de 4 assurent la fixation des ces flasques, distance entre trous de fixation : 90 mm.

Inductances :
Grande bobine, bobine primaire :
170 spires jointives bobinées en fil émaillé verni de 60/100 sur un mandrin de diamètre 100mm, longueur 120 mm. Sa valeur est de l’ordre de 2 mH
Le mandrin est un tube de canalisation en PVC gris ou blanc de diamètre 100 mm et de longueur  136 mm. Un système à curseur  permet de court-circuiter des spires afin de trouver un accord sur le poste de son choix.

Petite bobine, bobine secondaire:
130 spires jointives bobinées en fil émaillé verni de 60/100 sur un tube PVC  de diamètre 80mm, longueur 100 mm. Sa valeur est de l’ordre de 900 µH.  Cette bobine est constituée de 10 segments de 13 spires reliés aux plots de la face avant en plexiglass peint en noir et de diamètre 100mm et d’épaisseur 9 mm , un disque de plexiglass vient en contre-plaque pour fixer la bobine avec 3 vis de 3 mm.  (Imitation ébonite, voir photos pour la construction de cette face avant).
La flasque arrière est un disque de plexiglass de diamètre égal au diamètre intérieur du mandrin. Cette bobine coulisse sur 2 tiges de laiton de diamètre 6 mm,  de longueur  320 mm et écartées de 40 mm. Les extrémités sont filetées sur une longueur de 20 mm, pas ISO M6. Des contre-écrous stabilisent  l’écartement  entre la flasque arrière de la grande bobine et le support avant des tiges. Cet écartement est de 300 mm. Les contacts glissants sont shuntés par des fils de câblage afin de pallier aux crachements intempestifs. L’une des tige est commune aux 2 inductances afin de constituer la ligne de terre.
Les dimensions de la semelle du coupleur sont  400x170x14. Il y a assez de place pour installer un détecteur à galène et 2 bornes pour un casque d’écouteurs.
Le bois est tiré d’une porte de buffet  récupérée lors d’une brocante, une tête ou un pied de lit ancien ferai également l’affaire.

Jacques Hildebert  RFL 2211


Retourner au contenu | Retourner au menu